– Valérie Schweitzer, Juste Avec Mon Cheval –

Pour l’anniversaire du blog et son concours, j’avais fait un partenariat avec la Sellerie Éthologique, il se trouve qu’en discutant, j’ai appris que Valérie Schweitzer, , la femme de Philippe, le directeur, avait crée son site internet se nommant  » Juste Avec Mon Cheval « ! Curieuse de cette nouvelle, j’alla y plonger le bout de mes naseaux et y senti une odeur favorable à une ration inestimée de carottes et d’herbe grasse du printemps.. C’est ainsi que j’ai proposé à Valérie une interview et qu’elle accepta, et la voici!

PicMonkey Collage

Commençons par le commencement, d’où cette passion pour le cheval? Racontes nous ton parcours équestre, qui es-tu?

Je m’appelle Valérie Schweitzer, j’ai 51 ans et je vis dans le Sud de le France entre Nîmes et Montpellier. J’avais 6 ans lorsque mon père, passionné par les chevaux, a acheté Malatier, son premier cheval, un camargue.

Capture plein écran 21092015 020106Par la suite, prés et écurie se sont peuplés petit à petit de plus en plus de chevaux, la plupart nés à la maison et tous camargues. C’est ainsi que comme Obélix tombé dans la potion magique, je suis « tombée dans le cheval » quand j’étais petite.

Je suis devenue propriétaire de Shangar, poulain de 3 ans, à l’âge de 12 ans. Et depuis presque… (oh mon Dieu ^^) …40 ans ma passion s’est nourrie et enrichie de lectures, de rencontres avec des cavaliers de tous types et, surtout, de travail avec les chevaux. IMG_3725-001Pendant des années, j’ai été une cavalière autodidacte, montant mes chevaux sans problème.

Et puis, les choses ont beaucoup évolué quand Cheyenne est arrivé. Croisement d’anglo-arabe et de comtois, ce beau bébé de 18 mois avait un gabarit impressionnant. Hors de question au vu de mon gabarit (1.62 m et 50 kilos …) d’y aller en force pour son éducation et son débourrage.

Cheyenne est celui qui a été le déclencheur, car il a été essentiel de « le garder dans mon équipe » et j’ai du, contre l’avis de tous les cavaliers de mon entourage, réfléchir et trouver un terrain d’entente entre lui et moi. Quelques années plus tard, Cheyenne, resté entier, sortait en groupe rênes longues à toutes les allures au milieu des juments… mes petites stratégies avaient fonctionné. 7m-001Au vu de mon géant plein de peps, mais bien éduqué, les demandes d’autres cavaliers ont commencé à affluer. J’ai donc aidé les uns et les autres pendant plusieurs années, tout en passant pour une originale, voire une folle auprès des cavaliers qui se posaient bien moins de questions en réglant les soucis à coup de mors de plus en plus durs ou de coups de cravache…

 

Dans les années 2 000, deux chocs ont encore changé ma façon de voir les choses : 

La découverte des forums équestres, où j’ai pu prendre conscience de ce qu’était la vie avec les chevaux pour la majorité des cavaliers … Cela n’a pas cessé de me surprendre depuis ! Tellement de choses considérées comme normales que je n’ai jamais vraiment connues, tellement de problèmes et de galères, que certains en oublieraient presque qu’avoir des chevaux et les monter devrait être un plaisir… J’ai commencé à y donner ma vision des choses et à aider autant que je le pouvais les personnes qui voulaient bien m’accorder leur confiance. Cette étape m’a beaucoup aidée à poser par écrit ce que je faisais à la fois par instinct et par réflexion totalement personnelle, m’étant tenue éloignée des circuits habituels d’apprentissage de l’équitation.

Durant cette même période, la rencontre avec les premiers articles de presse sur les « chuchoteurs » a été un second électrochoc car il y était question de principes que j’utilisais depuis longtemps déjà. Il a donc été naturel pour moi, d’aller un peu plus loin vers ce type d’éducation du cheval. J’ai donc commencé à grappiller des « outils » dans diverses méthodes et, plus particulièrement, dans celle que j’ai préférée, la méthode Parelli, dans laquelle j’ai pu progresser et que j’applique la majorité du temps..

220654_10150262996813082_4798697_oA partir de là, la femme de cheval sans problème que j’étais, est passée de l’autre coté du miroir, ma façon de voir les choses est devenue plus claire, tout a semblé facile… Grâce aux nouveaux « outils » et à l’expérience que j’ai pu emmagasiner au cours de ces années, j’ai atteint des buts que je n’aurai même pas imaginés. Je me suis même mise à la compétition, de l’endurance au TREC, testant même le tri de bétail.

En 2007, j’ai fait de ma passion ma profession en me déplaçant en France et en Belgique pour aider des couples cavalier/cheval à mieux se connaitre et à mieux fonctionner. Une excellente occasion de voir des tas de personnalités différentes, du coté des chevaux comme de celui des humains, et de trouver, chaque fois, le lien à construire entre eux. Un métier passionnant que j’ai du arrêter pour raisons familiales.

Depuis 2009, je soutiens en tant que conseillère technique,mon mari, Philippe Veaux, qui a créé la Sellerie Éthologique. Cela m’a amené à prendre conscience du nombre de personnes isolées et en difficulté qui veulent changer les choses et ne savent vers qui se tourner.

 

Pourquoi un site comme Juste Avec Mon Cheval?

12091419_1204935732856286_3684004128776226310_o.jpg

Parce que d’abord sur les forums puis en répondant jour après jour aux clients de la Sellerie Ethologique, je me suis rendue compte que de nombreuses personnes étaient perdues avec leurs chevaux. J’ai entendu leurs difficultés, leur angoisse, leur peine, parfois leur souffrance… et je ne suis pas du genre à laisser tomber les autres. J’ai donc chercher un moyen efficace de les aider.

Par le passé j’ai animé des stages mais c’était toujours frustrant pour moi de ne pouvoir donner qu’un coup de main ponctuel qui marchait quelques jours, quelques semaines, avant que les habitudes ne reprennent le dessus et que le bénéfice en soit grandement diminué !
C’est en changeant nous même que nous changeons nos chevaux, et un stage d’un jour ou deux n’y suffit pas.

Grâce à la vidéo, j’apprends aux cavalier(e)s à lire leur cheval, à changer ce qui cloche dans la relation et dans la communication avec lui.
Je suis là pour rassurer chaque personne, la rendre plus forte, l’aider à améliorer sa perception des choses, à voir son cheval tel qu’il est vraiment, à se voir elle aussi, telle qu’elle est, elle. A partir de là, elle peut bâtir des bases solides qui lui permettront d’avancer pour de bon dans une relation saine et agréable pour elle et pour son cheval !

En discutant au calme, sans l’émotion générée autour du cheval, j’aide chacun à prendre du recul et celui ci est indispensable si on veut changer le fondement des choses et devenir le meilleur humain possible pour chaque cheval.


A qui s’adresse ce site? Comment peut-on venir à en avoir besoin?

 

Il s’adresse à chaque cavalier ! J’aide aussi bien des débutants que des professionnels, car il n’est pas question d’Équitation, mais juste d’améliorer la relation et la communication. Quand on est au pris dans un mode de fonctionnement avec son cheval, il est souvent difficile de prendre ce recul nécessaire pour aller chercher le niveau juste au dessus,
quelle que soit la marche de l’escalier sur laquelle on se situe !
Donc on peut arriver sur mon site car on rencontre des difficultés qui amènent à chercher de l’aide, mais on peut aussi y venir juste pour s’améliorer .
PicMonkey Collage 2.jpg


Comment expliques-tu ce besoin d’entretenir une bonne relation avec son cheval?
 


Hum… si on a pas besoin d’entretenir une bonne relation avec son cheval .. alors on devrait faire de la moto ou du vélo, enfin une activité qui ne demande pas d’interaction avec un autre être vivant, car dès qu’on demande à un autre individu de faire une activité avec nous, alors ON SE DOIT d’avoir une bonne relation lui. Valable aussi pour le foot ou le volley non ? 😀


Quelques derniers mots pour qualifier ton site et ton partage d’expérience?


Quelques mots .. difficile pour moi qui suis une grande bavarde ^^ …

PARTAGE est justement un bon mot ! C’est une passion pour moi de partager ce que j’ai pu apprendre durant toutes ces années pour faire que les choses se passent dans le bonheur et la zénitude pour les personnes que j’accompagne.
BON SENS car c’est ce qui se perd dans le monde du cheval et vers quoi j’aide les cavaliers à tendre. Ne pas faire quelque chose parce que « ça se fait » ou parce que « c’est comme ça », mais parce que c’est logique et « de bon sens » AUJOURD’HUI et  pour CE cheval.
RÉALITÉ parce que je vois trop de personnes fantasmer sur des vidéos qui les font rêver autant qu’elles les démoralisent et que je ne veux pas être de ceux qui entrainent les autres dans un rêve stérile, au lieu de les d’aider à se mettre en route pour progresser.
PLAISIR parce qu’au fond c’est le but, prendre plaisir à faire quelque chose avec notre cheval et que notre cheval prenne plaisir à faire quelque chose avec nous. Quand on a ça .. tout devient possible !

PicMonkey Collage 3

La chaîne Youtube de JAMC

N’hésitez donc pas y aller trotter quelques minutes, c’est un projet qui en vaut le détour! Vous avez testé l’expérience? Partagez-la en commentaire!  

 

Publicités

4 commentaires sur « – Valérie Schweitzer, Juste Avec Mon Cheval – »

  1. Excellent article qui reflète complètement la philosophie théorique et PRATIQUE de Valérie Schweitzer à qui je dois une renaissance totale avec mes juments!!!!

    Aimé par 4 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s